Et si bien dormir permettait de garder la ligne ?

Et si bien dormir permettait de garder la ligne ?

Sommeil et Poids


Bien dormir est absolument essentiel pour notre santé. Pour autant, les troubles du sommeil sont fréquents chez de nombreux adultes et les causes pouvant entraîner ces troubles sont elles, tout aussi nombreuses. C’est en dormant que notre corps récupère l’énergie nécessaire à son bon fonctionnement. En manquant de sommeil ou après une nuit d’un sommeil non réparateur, notre organisme est soumis à rude épreuve. On s’expose plus facilement à des accidents du quotidien, on doit faire face à un manque de concentration, on devient irritable, etc... En déréglant notre horloge interne, les effets du manque de sommeil peuvent également avoir une incidence néfaste sur notre prise de poids. De nombreuses études montrent que les gens qui dorment peu ou mal ont tendance à avoir un indice de masse corporelle plus important. Inversement, une bonne nuit de sommeil, accompagnée d’une alimentation équilibrée peuvent aider à favoriser la perte de poids. 


Au sommaire : 


1/ Le lien entre le sommeil et les kilos en trop.

2/ Sommeil et prise de poids : une question d’hormones.

  • La ghréline : hormone de la digestion.

  • La leptine : hormone de la satiété.

3/ Sommeil et prise de poids : et le stress dans tout ça ? 

4/ Sommeil et perte de poids.



Le lien entre le sommeil et les kilos en trop


Lorsque l’on dort, notre corps fait le plein d’énergie nécessaire à notre métabolisme pour pouvoir correctement fonctionner. Indéniablement, la fatigue entraîne donc un ralentissement général de notre corps et de son bon équilibre. L’énergie que notre corps consomme, est puisée dans les calories que l’on trouve essentiellement dans la nourriture ingurgitée. En bref, pour que notre organisme soit chouchouté et pour tout simplement avancer, il faut bien manger et bien dormir. Ainsi la frontière entre sommeil et poids est poreuse. Pour garder la ligne ou pour mincir, il faut que notre organisme puisse se reposer afin de correctement faire fonctionner notre métabolisme qui ira puiser dans les ressources nécessaires. 


Que se passe-t-il dans notre corps lorsque le sommeil n’est pas réparateur ? En dormant mal ou pas assez, nos hormones sont chamboulées. Très vite notre rythme et nos habitudes changent. Lorsque nous sommes fatigués nous avons tendance à chercher un peu de réconfort dans une alimentation plus grasse et plus sucrée. Mais en réalité ce réconfort est de bien courte durée. Car les fringales à répétition, les réveils nocturnes pour se diriger vers la porte du frigo, un manque d’énergie global, aura pour conséquence inévitable de prendre du poids. Ce sont autant d'éléments qui peuvent avoir une influence sur notre sommeil et vice versa, un mauvais sommeil peut mener à ces conséquences.


Ne pas prendre de poids ne signifie pas se priver. Oui vous êtes bien entendu autorisé à croquer dans ce morceau de chocolat alléchant. D’autant plus, s’il peut-être source de réconfort et vous apporter un instant de détente Le tout est de comprendre comment fonctionne son corps et d’éviter les excès. Dans le paragraphe qui suit, nous vous proposons de découvrir quelles sont les hormones responsables de cette éventuelle prise de poids. Et de comprendre plus en détail le lien qui existe entre hormones et sommeil. 



Sommeil et prise de poids : Une question d’hormones


Le lien entre manque de sommeil et prise de poids à été révélé par de nombreuses études. Lorsque l’on parle des hormones en lien avec le poids, ce sont la ghréline et la leptine qui entrent en jeu. Ce sont elles qui lancent le signal de la faim et celui de la satiété. Autrement dit, ce qui contrôle notre faim ce sont les hormones et pour leur permettre de correctement fonctionner, il faut se reposer. 


     La ghréline : hormone de la digestion

La ghréline est l’hormone digestive qui stimule notre appétit, elle est sécrétée par notre estomac. Avant de passer à table notre taux de ghréline est élevé, on a faim ! Il diminue ensuite au fur et à mesure que nous remplissons notre estomac. On dit de cette hormone, qu’elle contrôle une partie de notre faim “psychologique”, en gros c’est elle qui nous rappelle subitement qu’il est temps de manger. Son action est dite orexigène, elle est donc considérée comme capable d’accroître notre appétit et d’ainsi nous faire prendre du poids lorsqu’elle ne fonctionne plus correctement. Ce caractère orexigène se retrouve dans des médicaments, des psychotropes mais aussi dans l’alcool. 


En résumé l’hormone de la ghréline ne fonctionnant plus correctement, elle va dérégler notre métabolisme et perturber notre sensation de faim. Les troubles alimentaires en cause peuvent être une prise de masse corporelle allant jusqu’à de l’obésité, mais elle peut aussi entraîner de l’anorexie ce qui est tout aussi dangereux pour son corps. En gros, lorsque l’on dort mal ou peu, notre corps sécrète en excès de la ghréline, nous donnant la sensation d’une plus grande faim, on mange plus qu’il ne faut : conséquence, on prend du poids.



     La leptine : hormone de la satiété

La seconde hormone qui contrôle notre faim est la leptine. Aussi connue sous le nom d’hormone de la satiété, elle est produite par les cellules adipeuses. Son rôle est celui de contrôler les graisses qui se stockent dans notre organisme. A l’inverse de la ghréline, l’action de la leptine est dite anorexigène ce qui signifie tout simplement qu’elle coupe l’appétit. En manquant de sommeil et donc d’énergie, notre corps n’arrive plus à correctement fonctionner et cette hormone à se sécréter, ainsi notre cerveau ne reçoit plus le message de satiété et nous mangeons plus qu’il ne faut, ce qui conduit inévitablement à prendre du poids.


En manquant de sommeil, on empêche le bon fonctionnement de notre métabolisme. Soumis à rude épreuve, la ghréline et la leptine responsables de notre faim, ne contrôlent plus l’aspect psychologique de cette dernière. Elles n’envoient alors plus au cerveau le message d’un estomac bien rempli, avec un apport suffisant de graisses pour récupérer de l’énergie. Ainsi à cause de notre état général plus faible, ces deux hormones en manque de repos seront produites en plus grande quantité pour aller puiser dans les réserves. 



Sommeil et prise de poids : et le stress dans tout ça ?


Bien que la ghréline et la leptine sont les deux hormones qui contrôlent notre faim et notre satiété, elles ne sont pas les deux seules susceptibles d'expliquer le lien entre sommeil et kilos superflus. En effet, lorsque l’on est anxieux, stressé ou déprimé, l’une des premières conséquences de ces troubles se retrouve sur la qualité de notre sommeil, mais il est aussi possible de constater l’effet dans le sens inverse. Un manque de sommeil peut facilement avoir des conséquences néfastes sur notre esprit, nos pensées, nous plongeant petit à petit dans la dépression. Si vous souhaitez en savoir plus à ce sujet vous pouvez lire notre article dans la rubrique conseil, qui traite du lien qui existe entre dépression et sommeil. 


S’agissant du stress, l’hormone responsable est le cortisol. Elle est d’ailleurs également connue sous le nom d’hormone du stress. C’est elle qui permet de réguler les glucides dans notre sang et favoriser ainsi notre bon équilibre physiologique. Sa fonction est importante car elle permet de répartir le glucose dans notre organisme et de nourrir ainsi le sang, les muscles, le coeur, comme le cerveau. De plus, lorsque l’on manque de sommeil et que l’on est en proie à du stress ou à un épisode dépressif, nous avons tendance à vouloir manger des aliments réconfortants. Mais malheureusement, on se tourne rarement dans ces moments là vers une bonne feuille de salade, notre envie se porte plus vers des choses bien sucrées.  Le lien entre sommeil et prise de poids est donc fort. Plus on manque de sommeil, plus on stresse, plus le cortisol va être résistant à l’insuline, empêchant le glucose de pénétrer correctement. Et un fort taux d’insuline est néfaste car il s’agit de l’hormone responsable du stockage des graisses. 


Un cercle vicieux oui, car plus on manque de sommeil, plus on stresse, plus on veut manger des aliments sucrés, plus notre métabolisme affaibli ne travaillera pas correctement, stockant davantage et n'éliminant plus correctement. 


Sommeil et perte de poids : quelles solutions possibles ?


Pour favoriser la perte de poids, que vous fassiez un régime ou juste car il s’agit d’une bonne habitude à prendre, bien dormir est essentiel. Car il s’agit avant tout du fonctionnement naturel du corps et de l’esprit. Bien dormir permet le bon fonctionnement de notre métabolisme, aux hormones de faire leur travail et à nos organes de puiser l’énergie qu’il leur faut. Le corps sait mieux que quiconque ce qui est bien pour lui. Il est donc essentiel de s’écouter et de se reposer pour permettre aux hormones d’assurer leur fonction et leurs apports, le tout le plus naturellement possible. 


Il existe tout un tas de facteurs pouvant entraîner des troubles du sommeil, mais il existe également plein de solutions naturelles à adopter pour les prévenir et les guérir. 


L’un des conseils que l’on entend depuis notre plus tendre enfance, c’est d’adopter une bonne hygiène de vie. Le repas du soir se doit d’être léger, complets, varié. Dans notre rubrique conseil, découvrez quels sont les aliments recommandés pour le dîner. 


On chasse également toutes les sources de stress, on se détend avec un bon livre avant de dormir, on évite tous les écrans et leur lumière trop agressive. On pense aussi aux remèdes de grands mères, à la médecine douce et naturelle, on use de l’aromathérapie ou la sophrologie,... Autant de solutions qui permettent de remédier, de façon durable à des troubles du sommeil. 


Enfin, il est aussi important de ne pas faire l'impasse sur son espace nuit et sur la qualité de sa literie. Quelques petites astuces existent. Les surmatelas que nous vous proposons sont conçus pour vous apporter un plus grand confort et ainsi une bien meilleure qualité de sommeil. Notre couette 4 saisons vous permet de facilement l’adapter aux différentes température de votre chambre.  

Partager l'article

Commenter l'article

Nom *
E-mail *
Commentaire *
Clé de sécurité (captcha) *